Aucun article dans le panier.

Aucun article dans le panier.

Aucun article dans le panier.

Notre histoire

Notre histoire

Né en juin 2018, Chez Léonie se veut être un espace de détente gourmande.

Notre salon de dégustation vous accueille dans une ambiance calme et feutrée. Soucieux du respect de la planète, nous avons opté pour la récupération dans le choix du mobilier et de la vaisselle, que nous avons voulu anciens afin de créer une atmosphère authentique.

Imaginé sur le modèle de l’artisanat, du respect de la matière et des plaisirs régressifs, nous travaillons au quotidien pour vous proposer des produits de première qualité.

Les matières premières utilisées sont soigneusement sélectionnées pour leur côté qualitatif et/ou local et/ou durable. Quant au processus de fabrication, il est authentique et issu d’un savoir-faire traditionnel. Aussi, nous proposons des produits naturels, sans arômes ni colorants ni conservateurs.

Pourquoi « Chez Léonie »

« Il y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n’était pas le théâtre et le drame de mon coucher n’existait plus pour moi, quand un jour d’hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j’avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d’abord et, je ne sais pourquoi, je me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblaient avoir été moulés dans la valve rainurée d’une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d’un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j’avais laissé s’amollir un morceau de madeleine. Mais à l’instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d’extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m’avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m’avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu’opère l’amour, en me remplissant d’une essence précieuse : ou plutôt cette essence n’était pas en moi, elle était moi. J’avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D’où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu’elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu’elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D’où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l’appréhender ? Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m’apporte un peu moins que la seconde. Il est temps que je m’arrête, la vertu du breuvage semble diminuer. Il est clair que la vérité que je cherche n’est pas en lui, mais en moi. Il l’y a éveillée, mais ne la connaît pas, et ne peut que répéter indéfiniment, avec de moins en moins de force, ce même témoignage que je ne sais pas interpréter et que je veux au moins pouvoir lui redemander et retrouver intact à ma disposition, tout à l’heure, pour un éclaircissement décisif. Je pose la tasse et me tourne vers mon esprit. C’est à lui de trouver la vérité. Mais comment ? Grave incertitude, toutes les fois que l’esprit se sent dépassé par lui-même ; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? pas seulement : créer. Il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière. »


Extrait du roman de Marcel Proust, « Du côté de chez Swann »

Le nom Léonie, de la vieille tante du narrateur, évoque pour nous la réminiscence des souvenirs. A travers les saveurs naturelles de nos produits, les objets et mobilier anciens, nous espérons vous remplir de cette joie qui vous rappelle des moments passés, à travers un goût, une odeur, un objet…

Qui se trouve derrière Chez Léonie?

Après une carrière de 12 ans dans le social, j’ai décidé de tout plaquer pour me lancer dans l’inconnu et vivre de ma passion, la patisserie.

Le diplôme de boulanger-pâtissier en poche, et après des stages en glacerie et chocolaterie/patisserie ( chez Didier Smeets), j’ai décidé de développer, dans un premier temps, la glace.

Dynamique, curieuse, inventive et créative, je continue à me former régulièrement afin de développer mes compétences et de trouver l’inspiration.

  • 2018 : formation bûches et entremets glacés organisée par l’école Valrhona
  • 2019 : formation glace et produits glacés organisée par l’école Valrhona
  • 2019 : formation gateaux de voyage organisée par l’école Valrhona
  • 2020 : bûches et entremets glacés à l’Ecole Nationale Supérieure de Patisserie (Ducasse) à Saint-Etienne (France).

Depuis cette année (2020), je suis légalement reconnue comme Artisan pour la partie glace. Cette reconnaissance consacre le caractère authentique de notre activité, l’aspect manuel de notre travail et notre savoir-faire artisanal.

Joëlle